L'efficacité énergétique: L'énergie la plus avantageuse est celle qu’on économise.

Lorsque, de par un mode de construction adéquat, un bâtiment perd peu d’énergie, il n’en a pas besoin de beaucoup. Pour que les besoins en énergie restent le plus bas possible, on veille à ce que les bâtiments conservent au mieux la chaleur. Une forme compacte et bonne isolation (toit, parois, fenêtres) sont absolument indispensables. Il faut au contraire éviter les ponts thermiques – endroits du bâtiment dont la chaleur s’échappe plus vite que sur les autres surfaces – qui affaiblissent l’isolation.

Le soleil (utilisation passive), la chaleur corporelle des habitants et celle dégagée par les appareils électriques chauffent gratuitement les lieux. Grâce à un système d’aération douce qui récupère la chaleur, la maison est aérée sans perte de chaleur. Conjugués, ces moyens optimisent les apports en chaleur, économisent l’énergie et garantissent un confort d’habitation optimal. De telles mesures réduisent de manière significative les besoins énergétiques d’un bâtiment. Il ne reste plus qu’à couvrir les besoins restants, peu élevés au demeurant. A ce stade, nous faisons appel aux énergies renouvelables. Les capteurs solaires pour l’eau chaude et un chauffage d’appoint, de même que l’électricité produite à partir du photovoltaïque vous sont présentés dans le chapitre L'énergie solaire. Il est également possible de chauffer au bois, par exemple avec les granulés de bois (ou pellets), petits cylindres de sciure agglomérée. En quantités minimes, selon un système de dosage et une minuterie automatisés, ils sont envoyés d’un réservoir à un poêle à granulés. Il existe également d’autres solutions comme les bûches ou les plaquettes. Quant à savoir quel est le combustible bois le plus approprié à votre situation, il convient de déterminer la place dont vous disposez, le degré de confort que vous souhaitez et la disponibilité du matériau.